Издание Обще-Кадетского Объединения под редакцией А.А. Геринга
Sunday May 28th 2017

Номера журнала

Insignes des ordres «avec glaives» au-dessus de l’insigne. – Eugène Mollo



Dans la collection de lauteur se trouvent la croix et l’étoile de l’Ordre de Saint Vladimir dun modèle quelque peu inhabituel et qui parfois fait douter les visiteurs de leur authenticité. Ces insignes se distinguent par la position des glaives qui, au lieu de leur place habituelle, se trouvent au-dessus de l’insigne. Les insignes des ordres de ce modèle sont extrêmement rares, car ils nont été conférés que pendant une période de quinze années — années de paix relative, pendant laquelle il y a eu peu dordres conférés pour faits darmes contre ennemi. Linstitution et ensuite la suppression des insignes de ce modèle sont liées à un législation relativement peu connue, à savoir, l’Ukase Impérial concernant lobligation de porter les insignes des classes inférieures en présence de l’insigne de classe supérieure du même Ordre.

Les insignes des ordres «avec glaives au-descus de l’insigne» ont été institués en même temps que les insignes «avec glaives» par l’Ukase Impérial du 5 août 1855 au Chapitre des Ordres Impériaux et Royaux Russes. Citons le texte entier de cet Ukase:

«Reconnaissant la nécessité détablir une différence entre les ordres, qui sont conférés pour faits darmes contre lennemi et ceux, conférés póur dautres mérites, Nous ordonnons:

L. Adjoindre à tous les ordres Russes, conférés pour faits darmes contre ennemi (sauf l’Ordre de Saint Georges) deux glaives croisés conformément aux modèles par Nous établis et dans l’ordre défini par les règles suivantes:

1. Sur les insignes de l’Ordre de Saint André le Premier Elu et celui de l’Aigle Blanc avoir les glaives sur l’insigne en dessous de la couronne, et, sur l’étoile, de façon à ce que le bouclier central soit recouvert par les glaives croisés.

2. Sur tous les autres insignes dordres conférés pour les faits darmes avoir les glaives au milieu de la croix ou de l’étoile.

3. Sur tous les insignes dordres conférés pour dautres mérites et l’orsque la classe inférieure du même Ordre a été conférée pour le fait darmes, avoir les glaives sur la branche supérieure de la croix et la partie supérieure de l’étoile.

4. Comme l’Ordre de Sainte Anne de quatrième classe conféré pour faits darmes se porte dune façon permanente, l’insigne de la classe supérieure du même Ordre, conféré pour dautre mérites, ne doit pas avoir des glaives.

B. Dorénavant, l’attribution pour faits darmes des ordres de Saint Vladimir de quatrième classe et celui de Sainte Anne de troisième classe est abrogée, le ruban étant conservé uniquement dans les cas suivants:

1. Pour l’Ordre de Saint Georges de quatrième classe reçu pour le fait darmes, après son attribution pour les 25 années de service ou pour les 18 ou 20 campagnes navales.

2. Pour l’insigne de distinction de l’Ordre Militaire qui, daprès larticle 115 du Statut de l’Ordre de Saint Georges est conféré aux soldats qui ont déjà reçu cet insigne et reçoivent le traitement intégral de la solde complémentaire attribuée pour les faits darmes réitérés et

3. Pour l’Ordre de Saint Vladimir de quatrième classe pour les 25 années de service ou pour les 18 ou 20 campagnes navales.

C. A tous les Chevaliers, qui ont antérieurement réçu des ordres pour faits darmes, à ceux également qui ayant reçu les ordres dune classe inférieure pour un fait darmes reçoivent ensuite la classe supérieure du même Ordre accorder le droit dadjoindre les glaives aux ordres déjà reçu, selon les règles indiquées dans le présent Ukase.

D. Dans les documents et les instructions relatives à l’attribution des ordres soumis à Notre signature indiquer quels insignes le Chapitre doit fournir aux Chevaliers décorés.

De tout ceci le Chapitre doit lexécution en bon ordre.

Signé sur l’original de la main propre de Sa Majesté l’Empereur

“ALEXANDRE”

Certains additifs à cet Ukase ont été communiqués dans lInstruction du Ministre de la Guerre du 20 août 1855 sous le № 172.

«Le Ministre de la Cour Impériale ma transmis la copie de l’Ukase Impérial adressé au Chapitre des Ordres Impériaux au sujet de ladjonction de glaives à tous les ordres conférés pour faits darmes contre ennemi en ajoutant, que Sa Majesté l’Empereur, en signant cet Ukase, a daigné ordonner ce qui suit: porter la désignation avec glaives» dans tous les documents et ukases dattribution des ordres pour faits darmes; — la désignation «avec glaives au-dessus de l’insigne» pour les personnes ayant déjà obtenu la classe inférieure pour faits darmes et laisser tel que cela a été précédemment défini la désignation de l’ordre conféré pour dautres mérites.

Cette volonté du Monarque est communiquée au Département Militaire pour information et sa Gouverne et une copie de l’Ukase Personnel est iointe à la présente.

Signé: Gén.-Adjudant Prince Dolgoroukov 1er»

C’est  depuis ce temps qua commencée l’attribution des ordres «avec glaives» et «avec glaives au-dessus de l’insigne». Lattribution des ordres de ce modèle sétendait également au clergé. Citons linstruction correspondante du 11 janvier 1354 sous le №4 donnée par le Général-Amiral:

«Sa Majesté l’Empereur a bien voulu ordonner ce qui suit: le droit pour lobtention des ordres avec glaives, accordé aux médecins par ma décision du 31 août 1855 sous le № 1371, est étendu aux membres du clergé qui, l’ors de la dernière guerre se trouvaient aux postes de secours pour assurer le service religieux chrétien, à condition que ces services aient été accomplis sous le feu d’ennemi.

Signé: Général-Amiral le Grand Duc Constantin Nicolaïevitch».

L’attribution des insignes des ordres «avec glaives» sest poursuivie jusquau 3 décembre 1870, quand un Ukase Personnel au Chapitre des Ordres Impériaux a été promulgué:

«A propos de la façon de porter les insignes des ordres, conférés pour faits darmes contre ennemi et au sujet de la suppression de ladjonction des glaives sur la branche et la partie supérieure de la croix et de l’étoile pour les insignes des ordres conférés aux personnes non pas pour faits darmes, mais possédant les classes inférieures du même ordre pour les faits d’armes.

Dans Notre Ukase, adressé au Chapitre des Ordres le jour 5 du mois daoût 1855 au sujet de ladjonction aux insignes de tous les Ordres conférés pour faits darmes contre ennemi des deux glaives croisés au milieu de la croix et de l’étoile, sont également données des règles introduites dans les articles 170, 292, 332, 345, 473, 560 et 631 du Code dInstitution des Ordres (édition de 1857) et de lAdditif (Annexe) correspondant, précisant que pour la désignation de l’attribution des ordres des classes inférieures pour faits darmes, l’ors de l’attribution de la classe supérieure du même ordre pour dautres mérites non militaires, on adjoindra les glaives aux insignes de classe supérieure sur la branche et la partie supérieure de la croix et de l’étoile.

Reconnaissant quil est plus juste de désigner l’attribution des ordres avec glaives pour faits darmes par le port de ces mêmes ordres en présence dautres ordres supérieurs ou du même ordre de classe supérieure, Nous ordonnons de ne pas adjoindre dorénavant les glaives sur la branche et la partie supérieure de la croix et de l’étoile, attribuées pour des mérites non militaires aux personnes ayant déjà les classes inférieures du même Ordre pour les faits darmes, en conservant une telle disposition des glaives uniquement pour les insignes avec diamants des ordres de Saint André le Premier élu et celui de Saint Alexandre Newski, conférés pour des mérites non militaires aux personnes ayant déjà lun de ces ordres avec glaives pour faits darmes; au lieuet place de cela, en addiÉiijaux articles 173, 294, 334, 340, 347, 407, 563, 564 et 633 du Code dInstitution des Ordres (édition 1857) Nous établissons les règles suivantes concernant le port dinsignes des ordres conférés pour faits darmes contre ennemi:

  • 1. Les croix de l’Ordre Militaire de Saint Georges de deuxième et de troisième classe, ainsi que celle de quatrième classe conférées pour faits darmes et également les croix de l’Ordre de Saint Vladimir de deuxième, troisième et quatrième classe conférées avec glaives pour faits darmes sont portées par les Chevaliers même en présence de la classe supérieure du même Ordre; toutefois les étoiles de l’Ordre de deuxième classe ne sont pas portées en présence de la première.
  • 2. Les insignes de l’Ordre de Saint Anne et de Saint Stanislas de troisième classe avec glaives conférés pour faits darmes sont portés en présence des classes supérieures du même ordre.
  • 3. La croix de l’Ordre de Saint Anne de deuxième classe avec glaives conférée pour faits darmes n’est pas portée en présence de la croix du même Ordre de deuxième classe avec la couronne Impériale, si cette dernière est conférée également avec glaives pour faits darmes; lune et lautre senlèvent en présence de l’Ordre de Sainte Anne de première classe avec glaives conféré pour faits darmes, l’orsque ce dernier conformément à la règle établie doit être en cravate. Cette règle sapplique au port des insignes de l’Ordre de Saint Stanislas de deuxième classe avec ou sans couronne Impériale, mais avec glaives pour faits darmes.
  • 4. La croix de l’Ordre de Sainte Anne de première classe avec glaives conférée pour faits darmes senlève en présence de l’Ordre de Sainte Anne de première classe avec la couronne Impériale conféré également pour faits darmes, mais se porte en cravate, si la croix de première classe est conférée pour dautres mérites non militaires; dans tel cas cette dernière croix senlève en présence dautre ordres supérieurs.
  • 5. En présence dautres ordres supérieurs, les croix des ordres de l’Aigle Blanc de Sainte Anne de première classe avec ou sans la couronne Impériale et de Saint Stanislas de première classe, conférées avec glaives pour faits darmes, se portent en cravate avec le ruban étroit attribué à chacun de ces ordres, mais les étoiles de ces ordres senlèvent.
  • 6. Les règles existant actuellement à propos de la façon de porter les ordres inférieurs en présence des ordres supérieurs, restent valables en ce qui concerne les ordres conférés pour faits non militaires avec, par dérogation, quen présence dautres ordres supérieurs les Chevaliers des ordres de Sainte Anne de première classe avec ou sans la couronne Impériale et de Saint Stanislas de première classe, reçus pour des mérites non militaires, ne portent pas dans la boutonnière les insignes de ces ordres si, ils ont en même temps la croix de troisième classe avec glaives du même ordre pour faits darmes, mais portent cette dernière à la boutonnière.
  • et 7. Toutes les décisions exposées ci-dessus à propos de la façon de porter les insignes des ordres avec glaives conférés pour faits darmes et à propos de la suppression de ladjonction des glaives sur la branche et la partie supérieure de la croix et de l’étoile des insignes dordres conférés pour des mérites non militaires sétendent également aux personnes à qui les ordres on été conférés avant la parution de cet Ukase.

Signé sur l’original de la main propre de Sa Majesté l’Empereur

“ALEXANDRE”»

Cet Ukase est le commencement de lintroduction des règles précisant la façon de porter les insignes des ordres qui, avec quelques modifications ont été appliquées de nos jours. Auparavant, l’ors de l’attribution des ordres des classes supérieures, les insignes de classes inférieures senlevaient et nétaient renvoyées au Chapitre des Ordres Impériaux où ils étaient, suivant leur état, soit distribués de nouveaux, soit envoyés à la casse. C’est  ainsi quun grand nombre dinsignes dordres très anciens ont disparu car sils arrivaient à passer à travers la première inspection du Chapitre, ils étaient irrémédiablement rejetés à la deuxième ou troisième inspection.

La nouvelle façon de porter les insignes des ordres a éliminé les insignes des ordres «avec glaives au-dessus de l’insigne» et leur attribution a pris fin.

Eugène Mollo

Добавить отзыв