Издание Обще-Кадетского Объединения под редакцией А.А. Геринга
Thursday June 22nd 2017

Номера журнала

Histoire du pavillon de Saint André



En instituant ufe flotte permanente, l’Empereur Pierre le Grand ne parvint pas à concevoir demblée un modèle des couleurs hissées à la proue des navires.

Son père, le Tsar Alexis Mikhaïlovitch, avait déjà décidé de se pourvoir dune flotte, afin de protéger les caravanes de la marine marchande remontant et descendant la Volga. Il fit ériger un chantier naval à Dednov, village situé à 15 verstes (environ 16 km) de lembouchure de la Moscova et de lOka (affluent de la Volga); un yacht et ensuite un premier navire militaire, la frégate «Orel» (Aigle) y furent construits. Ce dernier fut pavoisé de iaigle bicéphale ; puis, en 1645, un pavillon blanc, bleu, rouge, surmonté de laigle bicéphale, y fut hissé. La frégate «Orel», sous les ordres du commandant Boutler, et le yacht, sous ceux du commandant Guelt, reçurent l’ordre de descendre la Volga et de gagner Astrakhan ; les navires étaient accompagnés des constructeurs hollandais avec tout léquipement nécessaire pour des constructions navales.

A ce moment éclata la révolte du célèbre brigand Stéphane Razine. Ce dernier sempara dAstrakhan, les Hollandais prirent la fuite dans une chaloupe et gagnèrent la Perse ; la frégate «Orel», le yacht et tous les navires qui les environnaient furent brûlés par les mutins. Razine fut capturé et exécuté, mais les espoirs du Tsar Alexis Mikhaïlovitch de créer une flotte furent déçus…

Le 21 juillet 1694, Pierre le Grand fit hisser le pavillon bleu-blanc-rouge (cest-à-dire les couleurs hollandaises inversées) sur son premier navire de guerre «Les Saints Prophètes».

A partir de 1696, tous les bâtiments de sa flotte du Don qui assiégeaient Azov arboraient sur la drisse le pavillon blanc orné de la croix bleue grecque.

En 1701, Pierre I se borna à ajouter la croix de St André sur la bande blanche du pavillon hollandais inversé (bâtiment «Predestination»), afin de distinguer le pavillon russe du signal de détresse marin (drapeau national inversé).

En 1703, après la prise de la Néva, Pierre le Grand attribua à la flotte russe son pavillon authentique — la Croix de l’Ordre de St André sur un champ blanc. L’Empereur traça de sa main sur le dessin de ce drapeau les paroles suivantes: «C’est  lApôtre St André, le Premier Elu, qui, le premier, a répandu la lueur de lenseignement du Christ sur la Terre Russe».

Le premier bâtiment, construit à Olonetz, ville conquise de la Suède, et lancé le 29 août 1703, fut la frégate «LEtendard» (Shtandart), armée de 28 canons, arborait déjà fièrement ce pavillon.

Les premiers aspirants de la Marine russe qui prirent la mer sur les navires de la jeune flotte russe eurent le privilège de devenir les témoins dun événement notable — la reconnaissance du pavillon de St André par lombrageuse souveraine des flots, lAngleterre. Le 5 août 1716, au large de lîle de Bornholm, les escadres de 4 puissances navales se trouvèrent réunies (celles de la Russie, comprenant 22 flammes, de lAngleterre, de la Hollande et du Danemark). A midi, l’Empereur Pierre I fit hisser son pavillon, acclamé par les salves des bâtiments de toutes les escadres. Par ce geste symbolique, les amiraux commandant les escadres des Grandes Puissances Navales, conféraient à l’Empereur de Russie le commandement des flottes alliées.

Daprès le code des traditions internationales navales, les salves des bâtiments étrangers confirmaient la reconnaissance du pavillon de St André en tant que symbole de l’Etat russe.

Communiqué par G. VON GUELMERSEN


Голосовать
ЕдиницаДвойкаТройкаЧетверкаПятерка (Не оценивали)
Loading ... Loading ...




Похожие статьи:

Добавить отзыв