Издание Обще-Кадетского Объединения под редакцией А.А. Геринга
Wednesday May 24th 2017

Номера журнала

Regiment Pavlovski en 1812-1815. – G.A. Gorokhoff



Un régiment est célébré dans la Garde Impé­riale Russe par sa célèbre mitre, cest le Régiment PAVLOVSKI.

En fait cette célébrité ne semble pas empêcher que de nombreuses erreurs soient commises quant aux tenues du régiment.

Cet article traite des uniformes portés pendant les campagnes Napoléoniennes de 1812 à 1815.

En 1812, le régiment de grenadiers Pavlovski sous le commandement du colonel Iégor Khristoforovitch Richter a 3 bataillons à 4 compagnies (1 de grenadiers et 3 de fusiliers); il appartient à la 1ère division du 3ème corps de la 1ère armée, (corps du général Toutchkov 1er).

Cette division comprend en outre les régi­ments de Pétersbourg, Iékatérinoslav, Tavricheski.

La compagnie de grenadiers du 2ème bataillon est regroupée avec celles dautres régiments à la

1ère division combinée de grenadiers du 5ème corps, 1er bataillon combiné.

Le 2ème bataillon est à la 32ème division du 1er corps de Wittgenstein.

Le régiment prit part aux combats de: Smo­lensk, Borodino, Krasnoë, Kliastits (2ème batail­lon seulement, qui semble avoir été opposé à un régiment Suisse?), Polotsk, la Bérézina.

Le 13 avril, le Régiment Pavlovski et les Leibgrenadiers passent dans la Jeune Garde.

Avec le Régiment de Finlande et les Sapeurs de la Garde, il forme la deuxième brigade de la 2ème division de la Garde, dite «Jeune Garde».

Le régiment combat à Liitzen, Bautzen, Dresdes, Kulm et Leipzig. Enfin en 1814, il participe aux batailles de la Rothière, dArcis-sur-Aube et finalement à la prise de Paris.

UNIFORME:

Le régiment se distingue des autres régiments lorsquen février 1805, alors que le reste de lin­fanterie prend le shako, il garde la mitre. Pour le reste, il suit lévolution des autres régiments de ligne puis de la garde.

Tenues en 1812.

Habit vert (le vert de cette époque est très foncé).

TROUPE

— col, parements, retroussis: rouge.

— pattes de parement: vert comme lhabit, pattes dépaule rouges avec linitiale jaune.

— boutons cuivre.

Pantalons. Blanc lété formant guêtre, et blanc lhiver mais avec basane dans le bas et boutons de cuivre.

Mitre. Plaque de cuivre, pompon blanc, ban­deau du bas blanc, partie supérieure rouge à liserés blancs, grenades en cuivre.

Manteau. Beige, col et pattes dépaule comme à lhabit, boutons cuivre.

Sac. Noir, gourde en métal blanc.

Cartouchière. Noire, grenade à 3 flammes en cuivre, briquet étui à baïonnette: cuir marron, garnitures cuivra.

Toutes les bufïleteries sont blanches, boucles de cuivre.

SOUS-OFFICIERS.

Même tenue, avec: galon or, au col et aux parements. Pompon blanc, mélangé noir et oran­ge au centre.

Regiment Pavlovski en 1812-1815

TAMBOURS et MUSICIENS

TENUE des OFFICIERS

Même tenue avec: nids dhirondelles vert, galons blancs:

4 sur les nids dhirondelles 7 chevrons sur les manches 6 boutonnières sur la poitrine galons blancs dans le dos, aux retroussis, au­tour des pattes de parement, 3 boutonnières sur ces dernières et galon sous les 3 boutons de la patte de parement.

Les musiciens, tambours régimentaires et de bataillon portent en plus les galons de sous-offi­ciers.

Tablier: brun.

Tambour: En cuivre, cercles à triangles verts et blancs.

Baudrier: blanc, porte-baguette en cuivre. Baguettes: blanches.

A partir de 1811, il y a: 1 tambour régimentaire (devient tambour-major en 1815) 2 tambours de bataillon 36 tambours de compagnies. Musiciens: 2 cors, 2 fagots, 2 clarinettes, 2 flûtes et un tambour.

Les dragonnes. Elles permettent de distinguer les bataillons et les compagnies.

La première compagnie de chaque bataillon est divisée en deux pelotons (1er de grenadiers, 2ème de tirailleurs).

Pour tous 1 et 5 de laine blanche, (voir croquis).

1er BATAILLON

(1er peloton… 2-3-4 rouge (2me peloton… 2-3-4 jaune 2ème compagnie (2-3-4 blanc 3ème compagnie (2-4 bleu. 3 blanc 4 ème compagnie (2-4 orange 3 blanc

2ème BATAILLON

1ère compagnie (1er peloton… 2-4vert 3 rouge (2ème peloton.. 2-4 vert 3 jaune 2ème compagnie (2-4 blanc…3 vert 3ème coumpagnie (2-4 bleu… 3 vert 4ème compagnie (2-4 orange.. 3 vert

3ème BATAILLON

1ère compagnie (1er peloton…2-4 bleu 3 rouge

(2ème peloton…3-4 bleu 3 jaune 2ème compagnie (2-4 blanc…3 bleu 3ème compagnie (2-3-4 bleu 4ème compagnie (2-4 orange.. 3 bleu

Tous les sous-officiers et musiciens ont: 4 mélangé blanc, noir, orange.

Cette répartition est valable pour tous les ré­giments de la garde et de ligne de 1810 à 1815.

Fusil. Garnitures en laiton (parfois en fer), bretelle en cuir rouge.

1ère compagnie

Habit. Même tenue que la troupe, mais re­troussis plus longs. Boutons dorés, deux seule-] ment sont boutonnés sur les pattes de parement. 3 boutons sur chaque poche (horizontales). Epau­lettes dorées à corps rouge, sans franges pour les officiers subalternes jusquau grade de capitaine; à franges fines pour les officiers supérieurs. Pas­sants dorés, doublés de rouge.

Pantalon. Blanc, formant guêtre en grande tenue, avec bottes noires pour les officiers montés. En tenue de route: gris basané, avec boutons de cuivre.

Echarpe. Argent mélangé de soie orange et noire.

Manteau. Gris, à rotonde, col rouge, sans pat­tes dépaule, remplacé souvent par une redingote verte à col et parements: rouge, poches passepoileés de rouge, boutons, épaulettes et passants: dorés.

Coiffure. La coiffure des officiers est le cha­peau jusquen 1809, puis le shako dit «Kiver» jusquen 1825, date à laquelle les officiers pren­nent la mitre comme la troupe. Le chapeau est gardé pour la tenue de sortie. En petite tenue casquette verte à bandeau et passepoil rouge et visière.

Shako. Grenade à 3 flammes et jugulaires do­rées. Cordon et pompon argent plumet noir. Vi-I sière cerclée de cuivre. Chapeau: noir, plumet noir, cocarde: noire et or, ganse: or. 2 glands argent noir et orange aux cornes.

Hausse-col. modèle 1808.

Sous-lieutenant: argent, encadrement doré.

Lieutenant en premier: aigle seul doré.

Capitaine en second: aigle et encadrement doré.

Capitaine en premier: Hausse-col doré, aigle argent.

Officiers supérieurs: entièrement doré.

Ruban: Orange, noir, orange.

Gants. Blancs.

Epée. Garde de cuivre, dragonne argent, noir, orange. Fourreau marron sombre, garnitures do­rées.

Les officiers montés ont un harnachement de cuir fauve, chaperons, housse: verte; bande rouge entre deux galons or.

Selon les états de 1811, sont montés: Le Colo­nel, le Lieutenant-Colonel, 4 majors et 3 Aides-de camp de bataillons.

Le 13 avril 1813, le régiment passe dans la Garde, ce qui entraîne les modifications suivantes de l’uniforme:

Regiment Pavlovski en 1812-1815

La mitre prend des jugulaires semblables à celles du shako. Le shako des officiers prend laigle de la garde.

Lhabit prend les revers rouges, col vert (…) sepoilé de rouge. Patte dépaule: rouge sans initiale.

Cartouchière: doit prendre la plaque de la garde.

Les boutonnières sont blanches, 2 au col, 3 sur les pattes de parement. Elles sont en or pour les officiers, (une seule au col pour les sous-offi­ciers et musiciens).

Les nids dhirondelles des tambours et musi­ciens deviennent rouges,les galons blancs sub­sistent.

Pour les officiers montés: galon de la housse: blanc entre 2 en or, étoile de St. André argent à centre orange.

Corps des épaulettes: or.

Le 20 mai 1814 introduction pour les officiers du pantalon de marche gris, non basané, à double bande et passepoil rouges.

Pour le reste l’uniforme ne change pas.

Les DRAPEAUX

En 1797 le régiment reçoit: 1 drapeau blanc et 5 de couleurs, (soit 2 par bataillon).

Drapeau blanc: croix blanche, coins oranges.

Drapeau de couleur: croix orange, coins blancs.

Au centre: cercle orange, aigle noir, avec écusson rouge et au centre St Georges sur un che­val blanc. Collier or.

Couronnes, becs, globe, sceptre: or.

Branches: vertes, ruban bleu céleste.

Cordons et glands argent.

Pique: (modèle 1797 ajouré) et sabot du dra­peau: cuivre, ainsi que les clous de la hampe. Hampes: blanches.

Lorsque le régiment passe dans la garde, le 13 avril 1813, on lui accorde ainsi quau reste de

Légendes

Drapeau de St. Georges. 1813

a) Drapeau, modèle 1797.

b) Drapeau de St. Georges. 1813.

c) Piques. 1797: dorée. St. Georges: dorée, croix (peintes à lhuile) blanche, centre rouge.

d) Garde dépée dofficiers, dorée, fils dargent autour de la poignée.

e) Parement de musicien, tambour de bataillon et régimentaire. (bras droit).

f) Dragonne de troupe.

g) Col de sous-officiers. (1813).

h) Epaulette dofficier subalterne.

i) Harnachement dofficier. (1813). j) Plaque de shako, officier 1813.

k) Attache de jugulaire de mitre, 1er modèle. 1) Cartouchière. 1813.

la garde des drapeaux de St Georges qui ne sont en fait pas distribués.

Enfin le 24 décembre il reçoit 3 drapeaux de St Georges en remplacement des drapeaux mo­dèle 1797.

Croix: jaunes, coins: blanc et noir (marqué dune croix sur le dessin). Centre similaire au précédent, lauriers et ruban: or. Texte autour du drapeau en lettres or. Monogrammes entourés de lauriers, couronnes: or.

Hampes brunes: Rubans et glands: argent, mélangé orange et noir. Pique dorée modèle 1806.

La couronne du centre et celles des 4 coins sont or et rouge.

Les drapeaux sont portés par des sous-officiers qui nont pas de baudriers.

Le régiment ne perdra aucun drapeau pendant les campagnes de 1805 à 1815.

Sources. «Drapeaux et étendards»; «Chrono­logie de larmée Russe», de M. ZWEGUINTZOV. Le VISKOVATOV. «Objets du musée du Panora­ma de BORODINO à Moscou».

G.A. Gorokhoff

© ВОЕННАЯ БЫЛЬ

Добавить отзыв